image site internet mairie de Fourmies
Parce que votre état de santé le nécessite, votre médecin vous a prescrit un arrêt de travail. Pendant cet arrêt, votre Cpam vous verse un revenu de remplacement qui compense en partie votre perte de salaire. Ce sont les indemnités journalières.
imageFourmies

Flash Info

07/2/2017
Partager
Parce que votre état de santé le nécessite, votre médecin vous a prescrit un arrêt de travail. Pendant cet arrêt, votre Cpam vous verse un revenu de remplacement qui compense en partie votre perte de salaire. Ce sont les indemnités journalières.

Pour bénéficier de ces indemnités, vous devez :

*envoyer votre arrêt de travail sous 48 h
Les volets 1 et 2 sont à adresser à la Cpam, le volet 3 à votre employeur ou à votre agence Pôle emploi.

*respecter les horaires de présence à votre domicile
Même si votre médecin vous autorise à sortir, vous devez être présent à votre domicile de 9 h à 11 h et de 14 h à 16 h pendant toute la durée de votre arrêt de travail (y compris le week-end et jour férié), sauf en cas de soins ou d’examens médicaux.

*accepter les contrôles
Pendant votre arrêt, la Cpam peut effectuer des contrôles à votre domicile ou vous convoquer auprès du Service médical. Vous avez l’obligation de vous y soumettre.

En cas de non-respect de vos obligations, vous vous exposez à la réduction du montant de vos indemnités, voire à la suspension de leur versement.

POUR UN RÈGLEMENT PLUS RAPIDE DE VOS INDEMNITÉS JOURNALIÈRES, DEMANDEZ À VOTRE MÉDECIN DE DÉCLARER VOTRE ARRÊT DE TRAVAIL EN LIGNE

Grâce à votre carte Vitale, il transmet en ligne, de manière totalement sécurisée, les volets 1 et 2 de votre arrêt de travail à votre Cpam.

Seul le volet 3 est à envoyer à votre employeur ou, si vous êtes au chômage, à votre agence Pôle emploi. Pour savoir si vos indemnités ont été versées, consultez votre compte sur www.ameli.fr