image site internet mairie de Fourmies
L'église Saint Pierre telle qu'elle était dans les années cinquante.
© CHRIS NORD
imageFourmies

Flash Info

XIème siècle : Fourmies est incorporée à la Seigneurie d’Avesnes qui appartient à la famille d’Orléans et s’appelait "Terre et Pairie d’Avesnes". Une autre partie du territoire, celle de "l’Alleu" appartient à l’Abbaye de Liessies.
Elle avait été donnée aux moines de Liessies par Gossuin d’Avesnes à son retour de Terre Sainte.

1436 - 1477 : Fourmies est sous domination Bourguignonne.

1477 - 1556 : Fourmies est sous domination Autrichienne.

1556 - 1659 : Fourmies est sous domination Espagnole.

1620 : Autorisation donnée pour créer la verrerie de "Montplaisir".

1659 : Fourmies est devenue française suite au Traité des Pyrénées.

1694 : Création des Etangs des Moines.

1774 : 1ère filature de lin "retors et blanchis" à la façon de Hollande créée par Jean Staincg et Nicolas Legrand.

1805 : 1ère fabrique de bonneterie de coton.

1810 : 1ère filature de coton appelée "La Vieille".

1820 : Fourmies compte 2 000 habitants.

1822 : 1 verrerie, 2 filatures de coton, 3 fourneaux à fondre le minerai de fer.

1825 : Naissance de l’industrie lainière à Théophile Legrand qui crée la première filature.

1830 - 1890 : L’âge d’or de l’industrie lainière.

1837 : Fondation de la Compagnie des Sapeurs Pompiers.

1838 :Fondation de la Société Musicale.

1840 : La commune se voit dotée d’un bureau de Poste.

1860 : Construction de l’église Saint-Pierre ainsi que d’une chapelle provisoire à Trieux (église de Notre-Dame du Défriché). Elles furent consacrées le 30 novembre 1862 par Son Eminence le Cardinal Régnier, Archevêque de Cambrai.

1865 : Création de la Société de "Secours Mutuel" par Edouard Flament.

1869 : Le chemin de Fer arrive à Fourmies.

1872 : Apogée de l’industrie lainière à Fourmies.

1874 : Création de la "Société du commerce et de l’industrie lainière de la région de Fourmies".

1877 : Mort de Théophile Legrand, homme de bien, fondateur de l’industrie lainière et acteur principal de l’essor de Fourmies.


Source : www.theophilelegrand.w1w.fr

1878 : La Société Industrielle présente une exposition collective des produits lainiers fabriqués dans la région, à l’exposition universelle. Elle y remporte un diplôme d’honneur.

1880 : Fondation de la société de Gymnastique "Le Fourmisienne".

1881 : Installation du téléphone en ville. Début des travaux du groupe scolaire Victor Hugo (architecte : Mr Lafitte). Ouverture le 1er octobre de cette année de "l’Ecole Professionnelle", rue des Rouets.

1882 : Création du Tramway. La Société Industrielle crée un cours de dessin professionnel qui devient cours municipal en 1884.

1885 : Ouverture de l’hospice Des Petites Soeurs des Pauvres, financé par Mr Victor Delloue.

1889 : Début de la construction de la nouvelle église de Trieux.

1890 : La construction de l’église Notre-Dame de Trieux se termine. L’église est alors ouverte au culte. Elle ne fut consacrée définitivement qu’en 1892.

1891 :

1er Mai : Manifestation ouvrière à Fourmies. La troupe tire, on dénombre 9 morts et plus de 35 blessés. Ce qui vaut à Fourmies le surnom de "Fourmies la Rouge".

3 Mai : Les journaux titrent "Le Massacre de Fourmies".

8 Mai : Clémenceau affirme à la Chambre : "C’est le 4ème état qui se lève".

Cette manifestation a eu une portée historique immense en France et à l’Etranger. Fourmies compte alors 15 895 habitants.

1910 : La production de laine peignée de la région de Fourmies vient en tête de la production française avec 23 millions de Kg (47% de la production nationale).

1914 - 1918 : Fourmies, ville occupée. 88% du potentiel industriel est détruit durant l’occupation.

1919 : Le 25 juin, création de la "Société des Filatures de laine peignée de la Région de Fourmies" - la SFRF - résultat de l’union de 25 établissements textiles ayant mis en commun leurs dommages de guerre.

1925 : Création des Bains-Douches (12 350 douches par an). "Le prix de la douche y est très modéré : 1,50 franc. Les enfants de moins de 13 ans ne paient que demi-tarif ".

1930 : 2ème exposition industrielle et commerciale des arts décoratifs à Fourmies (la 1ère datait de 1910).

1933 : Inauguration du théâtre municipal.

1936 : Front populaire, nombreuses grèves.

1940 - 1945 : La plupart des usines sont arrêtées, faute de matières premières et de charbon.

2 septembre 1944 : Fourmies est libérée vers 10h30 du matin, les troupes américaines arrivent rue Clavon.

1949 : Création de "l’Ecole d’apprentissage textile". Première année de refonctionnement normal de l’industrie textile. La région possède encore 85% de l’équipement de filature national et 17% de l’équipement de tissage.

1950 - 1951 : Début de la crise textile. La SFRF compte encore 11 usines. Début de la migration quotidienne vers le bassin de la Sambre, début de la reconversion industrielle.

1952 : Création du Comité d’expansion économique de la région de Fourmies (CEERFA), association Loi 1901. Campagne de presse, message radio, prospection pour attirer les industries nouvelles et recherches des avantages fiscaux.

1954 : Fourmies compte 13 414 habitants.

1955 : Décret du 30 juin : "Fourmies et sa région : zone critique".

1956 : Implantation de la firme Bendix (réfrigérateurs et machines à laver).

1958 - 1962 : Implantation de 16 nouvelles entreprises.

1979 : Implantation d’entreprises dont :
Eurocave, Passat, ADPLV, Goblet-Daumas, Hubière, ainsi que 2 ruches d’entreprises sur les anciens sites de TAM et de NMC.