La Chouette Effraie en Avesnois | Ville de Fourmies
image site internet mairie de Fourmies
La chouette Effraie est assez grande, elle mesure 40 cm. C’est son masque en forme de coeur sur son plumage qui lui vaut le surnom fréquent de “Dame Blanche”.
imageFourmies

Flash Info

La Chouette Effraie en Avesnois

Publiée le 21/3/2016
Partager
La chouette Effraie est assez grande, elle mesure 40 cm. C’est son masque en forme de coeur sur son plumage qui lui vaut le surnom fréquent de “Dame Blanche”.

C’est encore aujourd’hui dans notre pays une espèce commune qui vit aux abords des fermes où elle occupe souvent les greniers et les granges. Elle se nourrit essentiellement de petits mammifères (campagnols, mulots, souris, etc.) qu’elle capture en grande quantité dans les champs, les prés, les parcs... en particulier au moment où elle doit nourrir ses nombreux poussins. Le nombre de jeunes élevés varie avec la quantité de proies susceptibles d’être capturées et rapportées au nid par les parents.

Elle se signale la nuit par une large gamme de cris bizarres, de chuintements inquiétants et de souffles troublants qu’on attribuerait facilement à un animal inconnu. De là, sans doute, l’origine du qualificatif d’effraie qui lui a été donné.

En Avesnois on l’aperçoit dans les clochers d’église, les granges et greniers qui sont des lieux tranquilles favorisant la nidification.

C’est, la fermeture des Granges et la condamnation des accès aux combles qui posent principalement problème à la démographie de l’espèce.

Mais l’Effraie des clochers est également confrontée à d’autres dangers comme les collisions avec des clôtures ou des véhicules. La plupart des adultes ne dépasse d’ailleurs pas l'âge de deux ans. Cependant, les populations se maintiennent grâce aux grandes couvées (jusqu’à 10 jeunes), et en ayant plusieurs couvées dans l'année.

Le Parc naturel régional de l’Avesnois travaille chaque année avec différentes communes pour aménager les bâtiments publics afin de favoriser sa reproduction.

Ces aménagements consistent à poser des nichoirs dans les combles ou dans les clochers. Les nichoirs possèdent une chicane afin de les rendre obscurs et ainsi éviter la colonisation par d’autres espèces (Pigeons domestiques...) que la chouette Effraie.

Ces dernières années, 20 nichoirs ont ainsi été disposés sur l’ensemble du territoire de l’Avesnois.

Ce type d’aménagement permet d’obtenir de beaux résultats comme à Solrinnes. En effet en 2015 une couvée de 4 oisillons a pu prendre son envol.

Le Parc naturel régional de l’Avesnois – cour de l’abbaye 59550 Maroilles.
Tél : 03 27 77 51 60 - contact@parc-naturel-avesnois.fr.
Vous souhaitez en savoir plus sur les actions et missions du Parc : www.parc-naturel-avesnois.com