image site internet mairie de Fourmies
Hôtel à insectes | Biodiversité et Pédagogie
Hôtel à insectes | Biodiversité et Pédagogie
imageFourmies

Flash Info

Flash infoimageFourmies

La prochaine permanence de Monsieur le Maire aura lieu le jeudi 27 septembre de 8h30 à 10h, pas de permanence semaine 38.

Réservez vos places pour Les Parisiennes au Théâtre de Fourmies le 29 septembre.

La ville met en vente 17 terrains à bâtir situés à proximité de la rue de Plaine à Joncs à 35€/m². Pour tout renseignement, contactez le service Urbanisme au 03.27.59.69.73 ou 03.27.59.69.55, cliquez ici pour plus d'information.

Restriction de circulation et de stationnement, limitation de vitesse... (Cliquez ici pour consulter la page des arrêtés municipaux).

Le permis de louer est entré en vigueur ce vendredi 15/09/2017. Pour tout renseignement, merci de contacter le service Urbanisme de la Ville de FOURMIES au 03.27.59.69.97.

4 hôtels à insectes à Fourmies

Publiée le 11/8/2016
Partager
Biodiversité et Pédagogie

Les insectes sont de plus en plus victimes des pesticides. En installant des ruches, les communes peuvent familiariser les habitants avec ces insectes et leur permettre de mieux comprendre le fonctionnement de la ruche ainsi que la biodiversité locale.

Des ruches ou hôtels à insectes peuvent être facilement installés dans les espaces verts. Une façon de protéger les insectes menacés et un outil pédagogique pour les communes. Les insectes auxiliaires sont très utiles pour lutter contre les parasites du jardin. Leur fournir un abri permet de favoriser cette faune bénéfique.

Un abri pour les insectes

Les oiseaux ne sont plus les seuls hôtes du jardin à bénéficier de nichoirs : désormais, les insectes auxiliaires ont eux aussi droit à des hôtels, c'est-à-dire des abris destinés à les attirer, les retenir et leur offrir un gîte leur permettant de se reproduire. Ces "hôtels à insectes" se multiplient partout en France, aussi bien chez des particuliers que dans des jardins ouverts au public.

Installer une ruche

Les espaces verts sont parfaits pour l'installation d'une ruche pédagogique. Construite en pin, la ruche ressemble à un élément de mobilier urbain; elle doit être scellée au sol pour assurer sa stabilité. Telle est la solution choisie par Martine Roux, adjointe à l’urbanisme et au développement durable en installant 4 gîtes dans la commune de Fourmies. À quoi ça sert ? Ce sont des refuges pour « les petites bêtes » qui, soit participent à la pollinisation, soit nous débarrassent des parasites.

En fait, ces « hôtels » sont des refuges pour les coccinelles, les abeilles solitaires, les bourdons, les papillons, les perce-oreilles qui ont eux aussi besoin d'un abri. Ils sont des pollinisateurs, des auxiliaires du jardinier et des prédateurs d'espèces dévastatrices. Autant de bonnes raisons de leur offrir un gîte pour venir y séjourner (pour s’y reposer ou s’y reproduire), de jour comme de nuit. Pour être en forme ensuite…

“ Cela entre dans notre volonté municipale de soutenir le développement durable, explique son adjointe, Martine Roux. Été comme hiver, ces grands hôtels à insectes, qui ont été fabriqués avec beaucoup de matériaux de récupération par nos services techniques (notamment l’atelier de menuiserie), participent à la préservation de la biodiversité locale ”

Biodiversité et pédagogie

L'autre avantage est qu'on contribue ainsi à favoriser la biodiversité locale et à rétablir l'équilibre de la chaîne alimentaire. L'intérêt pédagogique n'est pas non plus négligeable : voilà une bien jolie façon d'éveiller les enfants et de les sensibiliser à la richesse de la faune sauvage ! Ces hôtels à insectes sont d'ailleurs parfois installés dans les écoles. Enfin, il est amusant de suivre l'occupation de ces abris, qui peuvent d'ailleurs s'avérer décoratifs, élaborés avec des matériaux naturels : fagots de branches, tiges creuses, planchettes de bois, bûches percées de trous reproduisant des galeries horizontales, paille, carton ondulé ou alvéolé, fibres de bois, briques creuses..

“ Ce sont des insectes qui ont un rôle essentiel, ajoute Martine Roux. Non seulement ils sont des acteurs actifs de la pollinisation pour d’aucuns tandis que les autres assurent le nettoyage, soit des prédateurs parasitaires (pucerons, larves, acariens…) ou nuisibles, soit des mauvaises herbes ”

CONSTRUIRE UN HÔTEL À INSECTES :