image site internet mairie de Fourmies
A l’énoncé de « Grande Marguerite », tout le monde visualise parfaitement une grande fleur jaune et blanche. En fait, il ne s’agit pas d’une fleur mais d’un bouquet de fleurs, d’une inflorescence si l’on emploie le terme botanique approprié ! Ce que l’on
imageFourmies

Flash Info

Flash infoimageFourmies

La prochaine permanence de Monsieur le Maire aura lieu le jeudi 27 septembre de 8h30 à 10h, pas de permanence semaine 38.

Réservez vos places pour Les Parisiennes au Théâtre de Fourmies le 29 septembre.

La ville met en vente 17 terrains à bâtir situés à proximité de la rue de Plaine à Joncs à 35€/m². Pour tout renseignement, contactez le service Urbanisme au 03.27.59.69.73 ou 03.27.59.69.55, cliquez ici pour plus d'information.

Restriction de circulation et de stationnement, limitation de vitesse... (Cliquez ici pour consulter la page des arrêtés municipaux).

Le permis de louer est entré en vigueur ce vendredi 15/09/2017. Pour tout renseignement, merci de contacter le service Urbanisme de la Ville de FOURMIES au 03.27.59.69.97.

La Grande Marguerite

Publiée le 09/3/2017
Partager
A l’énoncé de « Grande Marguerite », tout le monde visualise parfaitement une grande fleur jaune et blanche. En fait, il ne s’agit pas d’une fleur mais d’un bouquet de fleurs, d’une inflorescence si l’on emploie le terme botanique approprié ! Ce que l’on assimile à une fleur est en fait un ensemble de plusieurs dizaines de fleurs jaunes au centre et de fleurs blanches à la périphérie.

A l’énoncé de « Grande Marguerite », tout le monde visualise parfaitement une grande fleur jaune et blanche. En fait, il ne s’agit pas d’une fleur mais d’un bouquet de fleurs, d’une inflorescence si l’on emploie le terme botanique approprié ! Ce que l’on assimile à une fleur est en fait un ensemble de plusieurs dizaines de fleurs jaunes au centre et de fleurs blanches à la périphérie.

A l’énoncé de « Grande Marguerite », tout le monde la situe bien volontiers dans une prairie. Si ce fut ordinaire à une époque, ça l’est beaucoup moins aujourd’hui. La Grande Marguerite ne supporte ni pâturage, ni fertilisation. Sa disparition des prairies révèle une régression des surfaces de prairies de fauche peu amendées, milieu de vie d’une multitude de plantes et d’animaux.

Que puis-je faire pour améliorer la connaissance et protéger la Grande Marguerite ?

Le Conservatoire Botanique National de Bailleul a engagé, après « Gui est là ? », un second inventaire participatif intitulé « Marguerite sauvage est dans le pré ? ». En signalant vos observations de Grande Marguerite vous indiquez la présence de prairies en bon état écologique et cette connaissance est indispensable à leur conservation.

Participer à ce suivi, c’est agir pour la biodiversité de l’Avesnois !

Pour participer : www.margueriteestdanslepre.org

Le Parc naturel régional de l’Avesnois – cour de l’abbaye 59550 Maroilles.
Tél : 03 27 77 51 60 - contact@parc-naturel-avesnois.fr.
Vous souhaitez en savoir plus sur les actions et missions du Parc : www.parc-naturel-avesnois.com
Photos : © PNRA et Tatjana Mandy